Les cinq intuitions qui sous-tendent notre action

(actualisé le ) par Catherine, présidente

1.Une bonne éducation est un facteur nécessaire du développement. D’où notre attachement à un collège de qualité.

2.Nous refusons l’élitisme. Les familles préférant « investir » sur les garçons qui resteront dans la famille, les filles sont moins éduquées que les garçons, elles bénéficient donc d’une réduction d’environ 10% par rapport aux garçons. A côté des élèves dont les parents acquittent leurs droits de scolarité, le collège accueille des élèves dont les parents ne peuvent acquitter qu’une partie seulement des droits. L’association ou des fondations soutiennent leur scolarisation, notamment pour les filles.

3.Pas de projet valable sans initiative locale. Le collège Yanfouom (la Sagesse en langue locale) a été créé en août 2000 par une enseignante togolaise, Martine Sinandja.

4.A chaque stade, notre aide accompagne une initiative et un apport de la direction du collège. En 2010, année des 10 ans du collège et du lycée, et

5.A long terme, le complexe scolaire fonctionnera sans notre aide.